Conseils utiles

Partagez l'évangile

Pin
Send
Share
Send
Send


L'évangile de Christ devrait-il être prêché à notre époque? Et que devrait être le sermon orthodoxe aujourd'hui? Ces questions concernent beaucoup de croyants. Pour la Russie, qui a fait l'objet d'attaques intensifiées de la part de missionnaires hétérodoxes au cours des deux dernières décennies, ces questions sont particulièrement pertinentes. Ils sont également aigus en Amérique, pays dont la population, même si elle adhère davantage aux valeurs chrétiennes traditionnelles qu’en Europe occidentale, professe principalement le protestantisme. Ce n’est pas un hasard si le 21 octobre 2006, la Fraternité californienne des clercs orthodoxes de l’Annonciation à Sacramento (Californie, États-Unis, juridiction de l’archevêché grec en Amérique) a organisé une conférence sur le thème «Prêcher l’Évangile dans le monde moderne», à laquelle a participé le résident du Monastère de St. German Alaska. (Platine, Californie, États-Unis d'Amérique, juridiction de l'Église orthodoxe serbe) Hieromonk Damascene (Christensen).

La question de ce que devrait être aujourd'hui la prédication de l'évangile du Christ dans le monde moderne concerne non seulement ceux qui sont appelés à prononcer des sermons de la chaire, mais également tous les croyants. Nous sommes tous appelés à prêcher l'évangile, en témoignant, bien sûr, d'abord avec nos vies. Mais nous devons aussi parler de l'évangile, en parler à ceux qui sont encore loin de la religion.

L'Évangile se concentre sur l'essence de la foi chrétienne. C'est une bonne nouvelle que Christ a sauvé l'humanité de l'esclavage éternel au péché, qu'il a vaincu le principal mal du monde, la mort, corporellement, spirituellement et spirituellement, par son incarnation, sa mort et sa résurrection.

On sait que les protestants sont engagés depuis longtemps dans la prédication évangélique. Ils ont développé des programmes de prédication spéciaux. Une sorte de croisade est en cours d'organisation. Leurs prédicateurs se produisent dans des stades devant des milliers de personnes. Ils ont des méga églises, des chaînes de télévision et des librairies chrétiennes. L'industrie de la musique chrétienne travaille pour eux. Ils disposent de ressources financières importantes. Pourquoi ne pas laisser le travail de prêcher l'évangile aux non-croyants aux protestants? Laissons les orthodoxes s’engager uniquement dans le service social.

La réponse à cette question est simple: la prédication évangélique par les protestants ne suffit pas. Après tout, protestants et catholiques prêchent l'évangile incomplet, parfait et non faussé du Christ. Seule l’Église orthodoxe existe à ce jour dans une chaîne ininterrompue et sans fin de sainte tradition apostolique. C'est l'Église qui, selon Christ, «les portes de l'enfer ne prévaudront pas» (Matthieu 16:18). Juste avant la crucifixion, Christ a annoncé à ses disciples que le Saint-Esprit viendrait et les conduirait à la plénitude de la vérité (voir: Jean 14: 26). Cette promesse s'est pleinement accomplie après la résurrection de Christ. Cela n'a pas été annulé même après la mort des apôtres. Christ tient cette promesse depuis deux millénaires. La promesse demeure à ce jour et le restera jusqu'à la seconde venue. Tout au long de l'histoire de l'Église, des empereurs hérétiques, des prêtres, des évêques et même des patriarches ont cherché à violer la pureté de la foi orthodoxe, mais sous la direction de l'Esprit Saint, l'Église a préservé la vérité et les hérétiques ont été mis à honte.

Les églises chrétiennes non orthodoxes ont conservé une partie de la vérité de la foi chrétienne d'origine. Peu importe qu’ils préservent seulement une partie de la vérité, qu’il s’agisse de la Sainte Écriture, du dogme de la Sainte Trinité ou du dogme de l’incarnation du Christ. Ils l'ont accepté de la part de l'église apostolique d'origine, l'église orthodoxe, qu'ils l'admettent ou non. Néanmoins, ces Églises ne possèdent qu'une partie de la vérité et le reste dans leur enseignement est déformé. Déformés parce qu'ils sont séparés de l'Église que le Christ a fondée. Seule l'Église orthodoxe est la gardienne de l'Évangile non faussé et de l'image sans nuage du Christ.

C'est pourquoi les chrétiens orthodoxes sont appelés à prêcher l'évangile de Christ. Ils peuvent donner ce que personne ne peut donner en dehors de la clôture de l'église. Puisque la foi chrétienne est la vraie foi et que la foi orthodoxe est la vraie forme de cette vraie foi, seuls les chrétiens orthodoxes peuvent donner la plénitude de la vérité à l'humanité en quête de notre temps. Oui, chaque orthodoxe devrait s’occuper des services qui constituent pour le chrétien orthodoxe la partie centrale de sa vie en tant que service du Corps du Christ. Il est également nécessaire de mener à bien le ministère social. Le chrétien orthodoxe doit d’abord être dans l’amour fraternel avec les autres membres du Corps du Christ. Mais en même temps, chaque orthodoxe est appelé à partager sa foi et à l'offrir à ceux qui n'ont pas encore accepté le grand don de faire partie de la véritable Église du Christ. C’est là la plus grande des responsabilités et il est encourageant que l’Amérique orthodoxe comprenne maintenant cela. Bien sûr, beaucoup a été fait et beaucoup est fait. Ainsi, au cours des 25 dernières années, la mission orthodoxe en Amérique a connu une forte croissance. Mais il reste beaucoup à faire.

Au début des années 1960, l’un des fondateurs de la confrérie de Saint-Herman, le père Seraphim (Rose), alors encore profane, s’appelait Eugène et travaillait dans la librairie orthodoxe de la confrérie de San Francisco, a demandé à Saint-Jean, archevêque de Shanghai et San Francisco: «L’évangile est prêché à presque toutes les personnes sur la terre. Cela signifie-t-il que la fin du monde est proche, comme le dit l'Ecriture? «Non, répondit le saint, l'évangile du Christ devrait être prêché dans toutes les langues du monde, conformément à la tradition orthodoxe. Alors seulement, la fin viendra.

C'est une pensée très profonde. Saint Jean, qui avait un don prophétique, nous a commandé de ne pas donner l'évangile aux protestants et aux catholiques. Bien sûr, cette tâche incombe aux chrétiens orthodoxes. Par exemple, il ne suffit pas que, selon les dernières statistiques, trois mille Chinois deviennent chrétiens chaque jour. Ils sont convertis par les protestants et les catholiques. Oui, c’est pas mal. Mais ils ne deviennent pas orthodoxes! Et il ne nous reste plus qu’à nous, orthodoxes, de déterminer si l’Évangile leur sera prêché selon la tradition orthodoxe.

Le père Seraphim a écrit: «Lorsque l'archevêque John est arrivé à Shanghai pour la première fois à Paris (au début des années 50), au lieu d'observer les simples politesse formelles habituelles lors de la rencontre d'un nouveau troupeau dans l'église, il lui a enseigné son enseignement spirituel: La signification de réfugié russe est de prêcher l'évangile au monde entier, ce qui ne signifie pas seulement prêcher l'évangile, un certain "christianisme"

II. AIDE DIVINE / SÉLECTION À TEMPS DROIT

Pour partager l'évangile, nous avons besoin de l'aide et des conseils divins. Tout comme nos désirs doivent être purs et fondés sur le témoignage et l'amour, nos actions doivent être guidées par le Seigneur. Ce n'est pas à nous, c'est son travail, et il doit être fait exactement comme il le veut et précisément au moment où il le nommera, et non nous. Sinon, tous nos efforts seront voués à l’échec et à la déception.

Chacun de nous a des membres de sa famille ou des amis qui ont besoin de l'évangile mais qui ne s'y intéressent pas maintenant. Pour que nos efforts les aident à porter leurs fruits, le Seigneur doit nous guider et nous devons agir correctement et à un moment où ils seront le plus réceptifs. Nous devons prier pour que le Seigneur nous aide et qu'il nous guide afin que nous puissions être un instrument entre ses mains et aider ceux qui sont prêts - qu'il nous demande d'aider aujourd'hui. Dans nos actions, nous devons être sensibles et attentifs aux instructions de son Esprit.

Ces instructions vont venir. Nous savons par d'innombrables témoignages personnels que le Seigneur prépare les gens à recevoir son Évangile selon sa manière et à son moment particuliers. Ces personnes se précipitent à la recherche, et si nous recherchons ceux avec qui nous pouvons partager l'évangile, le Seigneur répondra à leurs prières en répondant aux nôtres. Il guidera et guidera ceux qui cherchent sincèrement et qui cherchent à savoir comment, où, quand et avec qui partager son Évangile. Donc, Dieu nous donne selon nos désirs (voir Alma 29: 4, D & A 6: 8).

Dans la révélation moderne, le Seigneur nous a dit qu '«il y en a encore beaucoup sur la Terre parmi toutes les sectes, groupes et mouvements religieux aveuglés… mais ils sont éloignés de la vérité uniquement parce qu'ils ne savent pas où le trouver» (D & A 123: 12). Si nous sommes des témoins de Dieu, toujours, partout et en toutes choses (Mosiah 18: 9), le Seigneur nous ouvrira la voie pour que nous puissions trouver des occasions de communiquer avec ceux qui sont à la recherche. Ces opportunités apparaîtront si nous recherchons la direction divine et agissons ensuite avec un cœur pur et l'amour du Christ.

Le Seigneur aime tous ses enfants. Il veut que chacun ait la plénitude de sa vérité et l'abondance de ses bénédictions. Il sait quand les gens seront prêts et veut que nous écoutions et écoutions ses conseils, partageant son évangile. Si nous agissons de la sorte, alors ceux qui sont déjà préparés répondront au message de Celui qui a dit: "Mes brebis obéissent à ma voix ... et elles me suivent" (Jean 10:27).

III. COMMENT ÇA FAIT

Que devons-nous faire ensuite si nous avons déjà un désir sincère de partager l'évangile et si nous demandons l'assistance divine dans notre travail? Comment pouvons-nous commencer? Commençons dès le début. Nous ne devrions pas attendre d'autres appels du ciel. Le plus souvent, la révélation survient lorsque nous agissons.

Le Seigneur nous a enseigné avec qui et comment nous pouvons partager l'évangile avec précision: «Et que votre prédication soit… de chaque personne à son prochain avec douceur et douceur» (D & A 38:41). Bien entendu, les «voisins» ne sont pas seulement nos voisins, amis et collègues de travail. Quand on a demandé au Sauveur: «Qui est mon prochain?» - Il a parlé d'un Samaritain qui a reconnu un «voisin» sur la route de Jéricho (voir Luc 10: 25-37). Ainsi, nos «voisins» sont aussi ceux que nous rencontrons dans nos vies quotidiennes.

Comme Alma dans l'Antiquité, nous devons prier en demandant au Seigneur de nous donner «la force et la sagesse de ramener» nos voisins au Seigneur (Alma 31:35). Nous prions également pour le bien-être de leurs âmes (voir Alma 6: 6).

Nous devons être certains que nous agissons par amour et non par reconnaissance ou par gain personnel. L'avertissement contre ceux qui utilisent la position de l'Église pour assouvir leur orgueil ou leur vaine ambition (voir D & A 121: 37) s'applique bien entendu à notre travail de prêche de l'Évangile.

La nécessité d'agir avec amour nous met également en garde contre la manipulation des personnes - explicite ou cachée. Les gens qui ne partagent pas notre foi peuvent être aliénés par ce qu'ils entendent lorsque nous parlons de «tours du travail missionnaire». Les «techniques de travail» sont des méthodes de traitement des objets inanimés. Lorsque nous parlons de «méthodes de travail missionnaire», il peut sembler que nous voulons manipuler quelqu'un. Cette impression est absolument contraire au service missionnaire désintéressé et inspiré par l’Esprit.

Dans sa grande épître, le président Hinckley a déclaré que «l'occasion de partager l'évangile est omniprésente» (Le Liahona, juillet 1999, p. 119). Il mentionne beaucoup de choses que nous pouvons faire. Nous devons vivre de telle sorte que «la force incroyable de l'exemple personnel que sont les membres de l'Église» (p. 119) influence les personnes qui nous entourent. «La bonté dans nos propres vies sera notre meilleure arme», a-t-il déclaré (p. 121). Nous devons être sincèrement amical avec tout le monde.

Le président Hinckley nous a rappelé que nous pouvons «laisser [quelques] écrits d'église» (p. 120) aux personnes avec lesquelles nous communiquons. Nous pouvons fournir notre maison «pour prendre part à ce service missionnaire» (p. 119). Les missionnaires «peuvent demander à la congrégation de leur donner des informations sur les auditeurs présumés» (p. 121), et quand ils nous le demandent, nous devons les aider.

En résumé, le président Hinckley a déclaré que chaque membre de l'Église peut «faire constamment attention à trouver ceux qui écouteront le message de l'Évangile» (p. 121).

Nous pouvons faire autre chose, surtout si nous agissons conformément aux paroles merveilleuses du prophète de Mormon: «Ce qu'un homme ne me craint pas, car un amour parfait chasse toute peur» (Moroni 8:16; voir aussi 1 Jean 4: 18). Nous pouvons inviter des amis à des réunions d'église ou à d'autres événements organisés par l'Église. Nous pouvons mentionner l'Église avec gratitude pour les effets bénéfiques de ses enseignements sur notre vie et demander aux gens s'ils veulent en savoir plus.

Il existe un moyen encore plus simple: nous pouvons emporter avec nous des cartes colorées contenant des informations sur l'Église et les distribuer aux personnes que nous rencontrons quotidiennement, même à des connaissances occasionnelles. Ces cartes sont un moyen idéal d'inviter à l'étude de ces vérités que nous voulons partager. De manière assez discrète, ces cartes offrent une valeur inestimable, mais le fait que ce cadeau soit reçu ou non dépend du choix et de l’initiative du destinataire lui-même. Sur la base de notre expérience, nous pouvons dire qu’une proportion significative de ceux qui nous ont téléphonés, souhaitant recevoir le cadeau promis, l’ont fait grâce à ceux qui leur en ont davantage parlé.

Plus récemment, l'Église a annoncé un autre moyen de partager l'évangile à travers le monde, notamment sur Internet. Les potentialités de ce nouveau programme présentent le même intérêt que la publication de brochures au XIXe siècle et notre utilisation de la radio, de la télévision et du cinéma au XXe siècle. L'Église a créé un nouveau site Web sur Internet, auquel nous pouvons envoyer les personnes intéressées par l'Église et ses enseignements, où elles peuvent également trouver des informations sur la manière de nous contacter. Voici l'adresse de ce site: www.mormon.org. Pour les missionnaires, la valeur du contenu et la capacité d'utiliser cette nouvelle ressource augmenteront à mesure qu'ils acquerront de l'expérience. Pour les membres de l’Église, ce site s’aidera à répondre aux questions de leurs amis ou à les y envoyer pour obtenir une réponse. Cela nous donnera également l’occasion d’envoyer des salutations à des amis par courrier électronique - des messages de l’Évangile et des invitations.

IV CONCLUSION

Il nous a été demandé de redoubler d'efforts et d'efficacité dans notre travail afin de partager l'évangile et de réaliser les desseins du Seigneur dans cette œuvre suprême. Tant que nous ne le ferons pas, de beaux missionnaires à plein temps - nos fils et nos filles et des collègues assidus à l’œuvre du Seigneur - ne pourront se réaliser pleinement dans cet appel extraordinaire - enseigner l’Évangile rétabli de Jésus-Christ.

Nous avons parlé du désir d'agir avec amour, des conseils célestes et des moyens d'accomplir le commandement divin - de partager l'évangile avec nos voisins. L’Évangile de Jésus-Christ est la lumière la plus brillante et le seul espoir dans ce monde sombre. «Par conséquent, comme l'enseigne le prophète Néphi,« vous devez avancer avec une foi inébranlable en Christ, en possédant l'espoir et le plein d'espoir et d'amour de Dieu et de l'humanité tout entière »(2 Néphi 31:20).

Je témoigne de Jésus-Christ, notre Sauveur, et de son désir de nous associer de tout cœur à son œuvre, au nom de Jésus-Christ, amen.

Pin
Send
Share
Send
Send